SYNTAFRICA

BONNES NOUVELLES D'AFRIQUE DU SUD

20 000 DRUMS

“ Si tu peux marcher, tu peux danser. Si tu peux parler, tu peux chanter. Si ton coeur bat, tu peux battre le tam-tam. ”

UNE INITIATIVE POUR QUE LES JEUNES DES VILLES
N'OUBLIENT PAS LA CULTURE ANCESTRALE

Le but de l'organisation "20 000 Drums - Transformation par la Fête" (Twenty Thousand Drums: Transformation Through Celebration) en Afrique du Sud est de former des animateurs dans les écoles et les quartiers, ainsi que de distribuer les instruments, afin que le tam-tam redeviennent partie intégrante de la vie quotidienne.

"Twenty Thousand Drums: Transformation Through Celebration" est une association sans but lucratif enregistrée légalement, dont le but est de redonner aux jeunes Sud-africains le sens de leur identité, la force morale et la cohésion sociale, tout en créant des emplois. 20 000 Drums se concentre plus spécialement sur les individus les plus démunis et les zones urbaines à risque pour les jeunes.
Il emploie des éducateurs et des formateurs afin d'enseigner à la jeunesse le tam-tam traditionnel, la poésie est les valeurs humaines.
L'objectif est de toucher 20 000 enfants dans 65 écoles, avec 300 élèves par atelier, et six ateliers par école.

Comment fonctionne le projet ?
Dans chaque école, 300 jeunes sont sélectionnés pour participer à un atelier de formation d'une semaine, au cours de laquelle les animateurs vont leur enseigner les bases de la musique traditionnelle. A la fin du stage, l'école reçoit un don de 300 Riempie, 3 Djembe et 1 Bass-drum, ainsi que d'un certain nombre d'autres instruments traditionnels africains.
L'école s'engage à ce que des séances de tam-tam soient organisées chaque semaine. De nouveaux animateurs sont sélectionnés afin que l'enseignement du tam-tam se continue dans cette école. Ils bénéficient d'un suivi par l'organisation et de stages plus avancés. Ils vont ainsi continuer à former les enfants, et peuvent également commencer à enseigner à d'autres groupes dans l'environnement de cette école (orphelinats, centres de santé et centres culturels, etc.).

Le système est donc conçu comme devant faire boule de neige par lui-même, ceux qui sont enseignés enseignant à d'autres, etc.
Les animateurs sont soutenus par l'organisation pour offrir leurs services à des entreprises pour la formation du personnel de façon rémunérée.

Le Riempie est un tambour fait à partir d'un bidon de peinture de 5 litres récupéré sur lequel des peaux sont tendues. Les riempie sont fabriqués par une petites entreprises locale, ce qui crée des emplois.

Chaque Riempie est gravé d'un des 9 mots représentant les valeurs qui sont expliquées aux enfants lors de cet enseignement traditionnel : Vérité - Confiance - Amour - Bonheur - Harmonie - Respect - Espoir - Unité. Chaque enfant reçoit donc une de ces "valeurs" dont il a étudié le sens.

L'art du tam-tam aide à la guérison émotionnelle et a un grand impact sur la gestion du stress et de la colère. Ici, il est associé à une méthodologie qui aide les enfants ayant été soumis à des traumatismes émotionnels ou physiques.

Il a été prouvé médicalement que le fait de jouer du tam-tam améliore le système immunitaire ainsi que le nombre de cellules T dans le sang. Dans les pays africains sur lequel le SIDA fait peser un grave danger, bien avant celui de la grippe aviaire, il ne faut rien négliger.

CE QUE DISENT LES ENFANTS :

“J'ai appris le respect et l'amour, et aussi à penser aux autres.”
“J'aime ce son parce que c'est le son de l'Afrique qui vous ramène à vos origines. Cela vous faire réaliser qui vous êtes à partir de vos racines".
“¨Moi, ça m'a montré que les gens peuvent se retrouver dans la paix pour créer quelque chose de bon".
“Tu te laisses aller au rythme du tam-tam parce que tu sens la joie, et aussi parce que le tam-tam, ça te calme les nerfs".
“Il faut aimer le tam-tam pour vivre une vie heureuse".
“Quand on est occupé à taper sur le tam-tam on est tous ensemble à faire quelque chose qu'on aime, alors c'est la paix".
“J'aime bien les gens du projet "20 000 " parce qu'ils vous donnent un message pour ne pas oublier votre culture. Ils m'ont guéri avec le rythme africain et ils m'ont montré qu'on est Africain et qu'on doit en être fier!"
“Ils m'ont montré qu'on doit aimer le tam-tam mais aussi s'aimer soi-même
.”
Si tu peux marcher, tu peux danser. Si tu peux parler, tu peux chanter. Si ton coeur bat, tu peux battre le tam-tam.”

L'organisation est soutenue et sponsorisée par : Department of Arts & Culture, National Delphic Council South Africa, Gauteng Department of Education, Crocodile Ramble Information Centre, le Ministère de l'Education d'Afrique du Sud, Hewlett Packard, Muldersdrift Info & Business Centre Project, Apartheid Museum, entre autres. Une entreprise peut choisir de prendre une école à sa charge.

Pour plus d'informations (en anglais): http://www.20000drums.org.za/
http://www.oneworldbeat.org/owb2005/music_news/160305_south_africa_music.htm

Cette information a été tirée du site de bonnes nouvelles sud-africaines : http://www.sagoodnews.co.za/

L'organisation "One World Beat" vous invite à participer, les 6/7 mai 2006, à un événement mondial. Pendant une heure, sur toute la planète, tous en même temps en fonction des fuseaux horaires, on jouera du tam-tam ou du tambour. Allez voir le site pour savoir quelle est "votre heure" de participation :
http://www.oneworldbeat.org/owb2005/music_news/110206_drumming_event.htm

Heure de Paris : Samedi soir de 11 heures à minuit
Heure de Johannesbourg : Dimanche de minuit à 1 heure du matin.
Prévoyez une réunion entre amis avec vos instruments. Bien entendu, tous les groupes "20 000 Drums" d'Afrique du Sud seront présents.

Retour
"Bonnes Nouvelles"

Homepage